VOTE | 166 fans

Ensemble

Créateur : Zenaide 
Date de création : 07.01.2009 à 14h16

Message du créateur :
C'est une fic sur le couple Jess/Rory. L'action se passe après le retour de Jess dans la saison 4 et sa déclaration.

Cet épisode compte 2 paragraphes

Afficher l'épisode

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:595.3pt 841.9pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:35.4pt; mso-footer-margin:35.4pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} -->

Je cours, essoufflée. Je sais que tu es derrière moi. Tu me suis alors que pendant toute cette journée c’est toi qui m’as fuit. Je t’en veux encore même si je dis à tout le monde que tout va bien. Tu me demandes de m’arrêter, je refuse. Je ne me souviens plus de mes paroles exactes, je suis en colère. Finalement tu arrives à me rattraper, tu veux me parler. C’est vrai que c’est une bonne idée de parler, tu vas peut être expliquer ton comportement.

 

Jess : Je t’aime.

 

Si on était dans un film, et que tu étais le beau prince, je me saurais sûrement  jeter à ton cou, t’embrassant comme une folle. Malheureusement pour toi nous ne sommes pas dans un film. Tu le comprends à mon visage qui n’a pas changé d’expression depuis 5 minutes. Tu baisses la tête, tu te retournes, et tu t’en vas. Encore une fois. Sans explications. Tu me dis « Je t’aime » et tu t’en vas aussitôt. Tu veux que je fasse quoi maintenant ? Que je cherche tout les Jess Mariano  possible dans l’annuaire ? Je ne suis pas aussi désespérer que ça. Je peux très bien vivre sans toi. Mais déjà je vois ta voiture disparaître au loin et je sais que tu ne reviendras jamais. Et ça me fait mal au cœur. Car même si tu m’aimes, tu ne viendras jamais me chercher. C’est moi qui dois aller à toi. Et malgré ta déclaration, je ne sais pas si je t’aime encore. Peut être bien que oui. Mais si tu restes loin de moi je vais t’oublier Jess, je dois t’oublier. Comme le dise la plupart des journaux féminins, que je ne lis pas rassure toi, tu es juste un amour de lycée, que je dois t’oublier, tourner la page. C’est difficile d’oublier quelqu’un qui vous aime. Raison de plus pour pouvoir te retrouver un jour. Je pense un jour que je te retrouverais, car tu m’as peut être tout dis ce soir, mais moi j’ai encore plein de chose à te dire, et ce n’est pas fini. Alors attention Jess Mariano car tu as derrière toi une Rory Gilmore en furie et sur d ‘elle, pour une fois.     

 

 

 

 

Cela fait plusieurs jours que Jess m’a fait sa déclaration. Je ne sais toujours pas où il est et Luke ne veut pas cracher le morceau, c’est énervant. Je peu le dire à personne, maman ne comprendrait pas, et Dean n’en parlons pas. Il est très content du départ de Jess alors ne remuons pas le couteau dans la plaie. Le seul problème c’est comment le trouver sans qu’il sache que je veux le voir. J’ai la solution, sa mère ! Il garde contact, enfin je crois. Elle passe à New York bientôt, d’après Luke. Il faut que je la trouve.

 

Le voyage jusqu’à NY est fatiguant, j’avais oubliée. Il ne doit pas avoir des centaines de marchés médiévaux ambulants. En effet. Il est aujourd’hui à Central Park. Rapide passage, en espérant que Luke ne soit pas au courant. En fait ce genre de marché est marrant. Ces boucles d’oreilles sont magnifiques, c’est superbe.

 

Femme : Bonjour mademoiselle, pour vous je dirais comme couleur du bleu nuit. Synonyme de mystère et de trésor.

Rory : Merci beaucoup mais je cherche quelqu’un.

Femme : Demandez-moi, je connais tout le monde ici.

Rory : Je ne connais pas son nom, elle à un frère qui s’appelle Luke qui tient un restaurant, et un fils qui s’appelle Jess.

Femme : Vous avez une sacrée veine, je m’appelle Liz, je suis la sœur de Luke.

Rory : Je suis ravie de vous rencontrer. Je m’appelle Rory Gilmore, je suis la fille de Lorelai.

Liz : Oui, Luke m’a beaucoup parlé de toi et de ta mère. Il te trouve vraiment extraordinaire. Mais quel bon vent t’amène ? Tu n’es pas  Yale normalement ?

Rory : C’est une longue histoire, je vous expliquerais cela un autre jour. En fait, je voulais savoir si vous aviez des nouvelles de Jess, où il habite, quelque chose comme ça.

Liz : En ce moment je crois qu’il est à Seattle, il m’a dis qu’il y resterait que quelques mois, le temps de se faire de l’argent et il dégage. Je ne comprends pas ce qu’il fait, on dirait un tour des Etats-Unis. Je lui demande de se poser quelque part, qu’il trouve un travail, qu’il arrête de faire le zouave mais il ne m’écoute pas. C’est terrible ces enfants qui n’écoute plus leur mère. En même temps je l’ai bien méritée, je m’en suis débarrassée en l’envoyant chez Luke. J’espérais un miracle. Mais je dois vous embêter avec mes histoires, il faut m’arrêter vous savez.

Rory : Une dernière question, vous aurez une adresse parce que Seattle c’est un peut grand comme ville.

Liz: Voici sa dernière adresse connu, sinon allez à l’hôpital, je suis sur qu’il y passera tôt ou tard.

Rory : Merci pour tout, et bonne journée.

Liz : A vous aussi.

 

 

C’est rassurant de savoir qu’il peut se trouver à tout moment à l’hôpital. Je ne veux pas savoir pourquoi. J’ai déjà loupée un jour de cours, heureusement que maintenant je suis en week-end.

 

 

Rory : Un billet pour Seattle s’il vous plait.

 

Me voila dans un avion pour Seattle, pour un sombre crétin qui ne s’ouvre pas aux gens, même à ceux qu’il aime. Empoté de service. Je suis fatiguée. J’en ai marre. Pourquoi je fais tout ça ? C’est puéril. Si je le vois, je lui dis quoi ? Je le frappe ? Je l’insulte ? Je l’embrasse ? Non je ne l’embrasse pas. Dernière chose à faire Rory pour perdre le contrôle de la situation. De toute façon je verrais au moment venu.

 

Voix : Mesdames et Messieurs, nous voici arriver à Seattle, nous vous demandons de bien vérifier que vous n’oubliez rien dans l’avion. Nous souhaitons un agréable séjour et merci d’avoir prie notre compagnie.

 

 

Me voila dans une ville inconnu, à la recherche d’un fantôme, c’est assommant comme voyage. Je donne l’adresse à un taxi, il m’emmène devant un immeuble délabré et vide. Du Jess tout craché. Il veut vraiment que personne ne le retrouve. Désolée Jess mais j’ai fait des dizaines de milliers de kilomètres pour te voir alors je vais te trouver. Je demande au chauffeur de m’emmener au Seattle Greace. On commence par le plus gros hôpital, après on verra.

 

Homme : Nous y voila ma petite dame, ça vous fera 32 dollars.

 

Je paye et je me retrouve face à un immense bâtiment. Il faut que j’entre, ils ont peut être déjà admis Jess. Ils ont peut être une adresse.

 

Rory : Bonjour, je voudrais savoir si vous avez un patient du nom de Jess Mariano.

Femme : Désolée mais non. Allez voir aux urgences, ou au dispensaires, il est peut être pas encore pris en charge.

 

Il doit sûrement être au dispensaire, il n’a pas l’argent pour une mutuel. Nous y voila. Et étonnant, voila notre Jess national. Respire Rory, respire.

 

 

 

Alex : Arrête de bouger Jess, je suis en train de te recoudre.

Jess : Tu as finis dans combien de temps, il faut que j’aille bosser moi.

Alex : Tu ne peux pas faire intention, c’est la cinquième fois que tu viens en à peine deux semaines. Tu es devenu célèbre ici.

Jess : C’est lui qui a commencé, il m’a insulté.

Alex : C’est chaque fois c’est la même chose, et qu’est ce qu’il a dis cette fois ?

Jess : Il a dis que j’étais gay.

Alex : Ahhhhhh ! C’est vrai que depuis que tu es là je ne t’ai pas vu avec une seule fille.

Jess : C’est mon problème.

Alex : Tu sais qu’ici tu as beaucoup de succès, je peux te brancher sur une fille si tu veux.

Jess : Laisse tomber ça m’intéresse pas.

Rory : Alors qu’est ce qui t’intéresse alors ?

 

Il reste immobile, la bouche ouverte, ainsi que son médecin. Effet de surprise garantie. Il faut en profiter Rory.

 

Rory : Les livres ? Les petits boulots ? Ah aussi les fuites. Tu adores ça, fuir. Tu excelles dans cet art si difficile. Tu vas faire quoi là ?  Tu ne peux pas t’enfuir là. La dernière fois c’est toi qui m’as surprise, on inverse les rôles maintenant. Et vous vous faites quoi là ? Continuer à le recoudre, il adore les cicatrices.

 

Gros blanc, tout le monde s’est tut pour écouter ma tirade, je captive l’attention. Je crois que j’ai crié. Et lui qui dit rien, qui me regarde. Arrête de me regarder comme ça, on dirait que tu vas m’embrasser à n’importe quel moment. On dirait qu’il me déshabille du regard. Je déteste cette sensation. Il faut que je comble ce vide, rapidement.

 

Rory : Ca ne marchera pas le regard ténébreux que tu fais si bien. Je ne retombe pas dans tes bras, pas maintenant. On doit d’abord parler.

Jess : On pourrait aller autre part. Je pense que Alex à bientôt finit, n’est ce pas ?

Alex : Si tu arrêtais de bouger aussi, ça m’arrangerait.

Rory : Je n’ai pas prie l’avion de Yale pour attendre que Monsieur ait finit de se faire recoudre car Monsieur est un bagarreur né. J’ai besoin de parler maintenant, ici, et si ça te conviens pas tu n’apparaît plus dans ma vie.

 

Il n’a rien à redire. C’est normal. Je contrôle la situation. Enfin, je contrôlais. Il vient de se lever, il reprend ses affaires, se fait réprimander par l’infirmier, il s’approche de moi. Ca y est mon cœur s’emballe. Il va me demander de parler et je vais l’insulter, le frapper.  

 

Jess : Je t’écoute. Ou préfères tu qu’on cherche un meilleur endroit.

Rory : Tu n’es qu’un salaud, un menteur, surtout un lâche. Tu fuis à chaque fois qu’il y a des problèmes. Tu ne te confis à personne, et moi je retrouve seule comme une conne à ma remise de diplôme. Au téléphone avec un muet, je suis obligée de meubler la conversation. Et là j’ai qu’un envie c’est te frapper, de t’insulter car si je fais je vais perde le contrôle de la situation, et tu sais que je déteste ça. Déjà je perd le contrôle à Yale, alors je n’ai pas le droit de perdre le contrôle avec toi. Il faut juste qu’on règle les comptes, après je partirais c’est aussi simple que ça.

Jess : Tu es sur ?

Rory : Bien sur que non ! Mais tu veux que je fasse quoi ? Il faut que je t’oublie Jess, car toi tu fais le tour des Etats-Unis, tu ne gardes jamais un job très longtemps, et moi je suis à Yale et je veux devenir journaliste. Alors on fait comment ? Même si on ressent quelque chose l’un envers l’autre on aura du mal à trouver un compromis. Alors il faut tourner la page, on est d’accord ? Et arrête de me regarder comme ça, je déteste

 

Il sait toujours comment me couper la parole, il m’embrasse tout simplement. Je suis en feu, son contact m’avait beaucoup manqué. Et je lui retourne son baiser. Pour une fois Rory, écoute ton cœur et fais taire ta conscience.


Zenaide  (07.01.2009 à 14:17)

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:595.3pt 841.9pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:35.4pt; mso-footer-margin:35.4pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} -->

Tout doucement je sens son cœur battre, ses mains caressent ma peau. Son souffle tout près de mon oreille me grise encore. Tu as perdu le contrôle ma petite Rory. Mais je m’en fous. Ca faisait longtemps que j’attendais ce moment. Normalement il aurait du s’excuser, ou s’expliquer au moins. Mais bon je n’ai pas fait tout ce chemin pour juste l’insulter. J’aurais très bien pu lui téléphoner. Je m’accroche à lui, j’ai si peur de le perdre encore. Il ne faut pas qu’il m’échappe, pas cette fois. Je dois faire quelque chose. Réfléchis Rory, réfléchis ! Comment réfléchir quand on vous embrasse ?

 

Alex : Euh… Ce n’est pas que je ne trouve pas ça mignon, mais vous êtes dans un hôpital.

Jess : Pardonne-nous Alex, on avait oublié.

 

Je suis rouge pivoine. J’ai du mal à me reconnaître en cette fille qui embrasse l’homme qui lui a brisé le coeur dans un hôpital.

 

Alex : Tu ne fais pas les présentations ?

Jess : Pardon, Alex je te présente Rory, Rory voici Alex, il est interne dans cet hôpital.

Alex : On va dire que c’est moi qui me suis occupé de lui ces deux dernières semaines.

Rory : Enchanté. J’espère qu’il na rien de grave au moins.

Alex : Bah j’aimerais le garder cette nuit en observation, et on attend l’IRM. Cinq bagarres en deux semaines, c’est pas mal. Il est toujours comme ça ?

Rory : C’est vrai qu’au lycée il était bagarreur, mais depuis un certain temps ça lui a passé, sauf à un anniversaire débile.

Jess : C’était lui qui a commencé, le nombre de fois où il m’a provoqué.

Rory : Il avait ses raisons, on ne peut pas lui en vouloir.

Jess : A cet anniversaire, ça ne regardait que nous, lui il était avec Lindsay.

Rory : Il est toujours avec elle, ils se sont mariés même. Mais on peut comprendre son envie de te tabasser.

Jess : J’ai jamais compris pourquoi c’était moi qu’il voulait tabasser, c’est comme même toi qui a joué avec ses sentiments, je ne t’ai jamais forcé.

Rory : Est-ce que c’est moi qui embrassais une blonde décolorée pendant les vacances ?

Jess : C’est moi qui était la victime à ce moment là, tu m’a embrassé puis tu es parti pendant les deux mois, aucune lettre, aucun appel, et après c’est moi qui suis en faute.

Rory : Je ne savais pas quoi t’écrire !

Jess : C’est vrai que c’est une très bonne raison !

 

On vient de se retrouver et on se dispute, on est très fort. En même temps que faire avec un homme qui s’emporte pour un rien. J’ai envie de tourner les talons, de rentrer, mais se serait baisser les bras trop vite.

 

Jess : C’est toi qui estimais que j’étais une passade, c’est pour ça que tu ne voulais pas le quitter.

Rory : Et j’étais quoi pour toi ? Est-ce que je méritais vraiment de te voir partir sans aucun mot, ni explication car trop lâche pour avoué la vérité ? Non, je ne méritais vraiment pas ça. Alors si tu m’aimais vraiment tu ne serais pas parti. 

 

Je ne sais pas pourquoi mais il ne dis rien et ça m’énerve. Je tourne les talons et m’éloigne un peu. Il m’appelle, s’excuse. Je continue à avancer, toujours plus vite. Son ami Alex l’emmène dans une chambre.  Moi je reste assise dans la salle d’attente, prostré, muette, et fuyante. Je prends ma tête dans mes mains. Pourquoi je suis venu ? Si je n’arrive pas à lui pardonner, pourquoi ai-je fais tout ce chemin ? Et pourquoi on s’envoie le passé dans la gueule ? Le pire c’est qu’il a raison, sur certains points. Mon téléphone sonne, c’est maman. Je ne sais pas si j’ai envie de l’entendre. Pas maintenant en tout cas. Désolée ma chère maman, mais je ne peux pas t’expliquer, pas maintenant. Je vois arriver cet interne, Alex, qu’est ce qu’il me veux.

 

Alex : Vous voulez que je vous accompagne à sa chambre ?

Rory : Pas tout de suite, je crois que c’est mieux d’attendre.

Alex : Je ne connais pas beaucoup Jess, j’ai cru comprendre qu’il ne s’ouvrait pas vraiment.

Rory : C’est un de ses défauts.

Alex : Je suis un peu comme lui, ce qui ne m’empêche pas d’avoir une petite amie.

Rory : Vous avez de la chance, car plus on grandi, plus c’est difficile.

Alex : Si vous avez besoin de parler...

Rory : Ca ira, merci comme même.

Alex : Je suis assez curieux, j’aimerais bien savoir comment il en est arrivé là.

Rory : C’est compliqué, et assez long.

Alex : J’ai du temps devant moi vous savez.

 

Je ne sais pas pourquoi, mais le fait d’avoir quelqu’un à qui parlé, quelqu’un à qui je pourrai raconter l’histoire à ma façon, me séduit.

 

Rory : D’accord. J’étais dans ma troisième année de lycée quand Jess est arrivé. J’habite une petite ville, son oncle Luke tient un restaurant. Sa soeur lui a donc envoyé Jess. Dès qu’il est arrivé, tout le monde à dis qu’il allait foutre le bordel. Ma première rencontre avec lui ne s’est pas bien passée. Mais il remonté dans mon estime quand il m’a rendu un livre que j’avais lu, avec des annotations à coté. On avait la même passion pour la lecture et la musique, contrairement à mon copain de l’époque, Dean. J’étais heureuse, on s’entendait bien. Ma mère se rendait compte que j’étais entrain de tomber amoureuse, moi j’étais naïve. Puis un soir, je lui donnais des cours, on est parti en voiture, on s’est acheté des glaces, et on a eu un accident. J’ai eu une foulure. Ma mère était très en colère contre Jess, elle s’est enguelé avec Luke à cause de ça. Jess est parti pour New York le lendemain. J’ai décidé de sécher un jour d’école pour aller le voir. On a passé une journée géniale. Ma mère m’a bien sur enguelé et m’a dis de faire un choix : Dean ou Jess.

Alex : Vous avez choisit Jess

Rory : C’est un peu plus compliqué. Quelques jours plus tard il a décidé de revenir habiter avec son oncle. Ce jour je l’ai embrassé, et j’ai aussitôt choisit de partir pour deux mois à Washington. Je ne lui ai pas écris, rien. Alors quand je suis rentré il était avec une autre et j’ai choisit Dean. Quelques temps plus tard, Dean c’est bien rendu compte que j’étais amoureuse de Jess, il m’a quitté. Je suis donc sortie avec Jess. J’étais vraiment heureuse. Puis à cet anniversaire, il a voulu allé plus loin, j’ai dis non. Dean à compris se qui s’était passé, ils se sont battu. Jess et Luke ont une dispute à cause de ça, et puis il devait redoubler car il avait rien foutu de l’année. Jess ne voulait, il voulait travailler. Luke l’a chassé de chez lui. Donc Jess est partie sans me le dire. A la remise des diplômes, il m’a appelé mais il n’a rien dis. Je lui ai dis que j’arriverais à l’oublier. Je suis entré à Yale. Et des mois plus tard, il revient dans la ville, il m’évite, et finalement m’annonce qu’il m’aime. Juste après il est repartie, sans rien dire de plus. Et moi je ne sais pas quoi faire, j’ai réussi à savoir où il était, je suis venu. Et le reste, vous l’avez vu.     

Alex : C’est vrai que votre histoire est compliquée.

Rory : Et pas qu’un peu.

Alex : Je vais devoir vous laissez, ravis de vous avoir rencontré Rory.

Rory : Moi aussi Alex, et j’aimerais bien rencontrer votre petite amie pour qu’elle m’explique comment elle vie ça.

Alex : Aucun problème, suivez moi.

 

Et il me tend sa main. Sans réfléchir, je la prends. Elle est douce et réconfortante. Je le suis dans cet hôpital. On arrive devant sa chambre. Une grande blonde rigole avec lui, lui il sourit un peu. Il a l’air encore en colère.

 

Alex : Salut Izzie, alors, vous parliez de quoi ?

Izzie : Je lui demandais pourquoi il était aussi furieux, c’est à cause de toi ?

Rory : Malheureusement non, je crois bien que c’est à cause de moi.

Izzie : Enchanté moi c’est Izzie Stevens.

Rory : Je m’appelle Rory Gilmore, je suis une amie de Jess.

Jess : J’ai cru que tu étais partie.

Rory : Je n’ai pas fait tout ce chemin pour abandonner si facilement.

 

 Et il sourit. Je ne savais pas que j’étais drôle. Il est allongé dans ce lit, les deux internes nous laissent tranquille. Il tourne la tête. Je ne sais pas pourquoi mais je sens qu’il me cache quelque chose.

 

Rory : Tu as eu les résultats de L’IRM ?

Jess : Pas encore.

 

Silence de plomb. Je m’approche, prends sa main. Il l’a retire.

 

Jess : Tu repars quand ?

Rory : Je viens à peine d’arriver et tu penses déjà à mon départ ?

Jess : Je sais qu’on est en week-end, qu’il y a Yale, et que même si tu m’aimes, tu ne lâcheras pas tes études pour autant.

 

Il a raison. Et même si j’envisage d’arrêter Yale pendant quelques temps, je ne veux pas lui dire. Il aurait la même réaction que maman ou il me demandera de partir avec lui. Mais je veux passer une soirée avec lui. C’est risqué me diriez vous. Je vais partir demain mais avant je veux me donner à lui. Ne me demandez pas pourquoi, j’ai déjà eu du mal à prendre la décision. Je ne veux pas reculer devant lui. Le problème c’est qui vas sûrement passé la nuit ici. Je sors rapidement je vois Alex.

 

Rory : Est-ce que vous pouvez m’aider, s’il vous plait.

Alex : Comment ?

Rory : En montant la garde devant la chambre de Jess pendant environ 1h.

Alex : Et pourquoi ?

Rory : Pour avoir un peu d’intimité…

 

Je suis rouge, je n’ose plus le regarder, je suis entrain de chauffer à l’intérieur. Il me répond que lui ne peu pas mais qu’Izzie va s’en occuper. Je retourne dans la chambre. Je ferme les rideaux. Je m’approche de Jess, il faut vraiment qu’il ne dise rien. On commence à s’embrasser. Jess comprends mon envie, et commence à m’enlever mon haut. Je m’occupe de cet horrible pyjama. Nos souffles s’entremêlent, mon corps est un brasier. Au dessus de lui, je deviens une femme impatiente. Rapidement nous nous retrouvons nus, face à face. Je retiens mon souffle. Il me bascule pour se retrouver au dessus de moi. Il continue à m’embrasser, à me caresser. Et doucement je sens la chaleur monté en moi, je ne peu plus parler, je le sens au plus profond de moi. Je me cambre de toutes mes forces. Il me parle mais je n’entends pas ses paroles. Je suis au septième ciel. Je plante mes ongles dans sa peau. Il ne s’en plaint pas. Ma vue se brouille, la chaleur s’estompe. Jess s’affale sur moi, en sueur. Et j’entends comme une douce chanson, tout près de mon oreille sa voix qui me dit :

 

Jess : Je t’aime.  


Zenaide  (11.01.2009 à 17:24)

Activité récente
Actualités
Une nouvelle récompense pour The Marvelous Mrs. Maisel

Une nouvelle récompense pour The Marvelous Mrs. Maisel
La nouvelle série d'Amy Sherman-Palladino continue d'accumuler les récompenses ! Tous les ans,...

Milo va vous réchauffer en novembre !

Milo va vous réchauffer en novembre !
En ce mois automnal, Marion réchauffe vos coeurs avec un calendrier mettant à l'honneur Milo...

La brigade

La brigade "A la vie à la mort" de retour !
Vous vous souvenez de la brigade "A la vie à la mort" de Logan ?  Eh bien, Logan et Fine, un de ses...

Il est beau Milo! Il est beau!

Il est beau Milo! Il est beau!
Un article entièrement dédié au sex apeal et au charme de notre beau Milo. Je crois qu'on est toutes...

Nouveau sondage

Nouveau sondage
Cet été, nous vous avons demandé avec qui vous préfereriez passer un moment culinaire : - 39%...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

Xanaphia, Hier à 18:15

Les derniers de Seal Team sont dispo sur 6play ! Par contre Quantico pas encore....

choup37, Hier à 20:02

Nouveau sondage sur Merlin, Kaamelott, DW! Calendriers à commenter aussi, et même pdm ^^

Sydney, Hier à 20:11

nouveau sondage sur le quartier vampire diaires spécial fêtes de fin d'années ! venez voter !

choup37, Hier à 21:44

Plus que 4 votes pour valider la bannière de ma sorcière bien aimée

choup37, Hier à 21:45

Les votes du monde de joan ont aussi besoin d'être aidés

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site